La voiture électrique en Île-de-France devient accessible à tous

La voiture électrique se démocratise. Le foisonnement des subventions aidant, les Franciliens s’équipent rapidement. Les constructeurs se précipitent quant à eux pour surfer sur la vague de l’électrique.

En 5 ans, le nombre de véhicules électriques a été multiplié par 5 en Île-de-France

Renault avec ses Zoé, Clio et Scenic, Citroën avec ses Berlingo et C-Zero, Chevrolet avec Bolt et Volt, mais aussi Kia avec Ceed, e-Niro et e-Soul, Hyundai avec Loniq, Kona et Nexo ou encore l’Audi e-tron… : les constructeurs automobiles se bousculent au portillon pour séduire le consommateur adepte du véhicule électrique.

Car la voiture électrique cesse progressivement d’être l’apanage des plus aisés. Au 1er janvier 2019, l’Île-de-France comptait 31 085 voitures particulières à motorisation électrique, contre 22 998 un an plus tôt… et seulement 6 303 il y a cinq ans, en 2014.

Acheter un véhicule électrique, c’est bénéficier d’une aide de 6 000 euros

Et si la demande est là, ce n’est pas un hasard, puisque les personnes achetant une voiture électrique peuvent toujours bénéficier de différentes aides publiques. La première d’entre elles est le bonus écologique, octroyé par l’État. Il concerne l’achat d’un véhicule neuf émettant moins de 20 g de CO2/km, autrement dit tous les véhicules électriques. Le montant de l’aide est de 27% du coût d’acquisition TTC du véhicule. Il est par ailleurs plafonné à 6 000 euros. La Région Île-de-France accorde quant à elle une aide d’un même montant aux entreprises de moins de 50 salariés achetant un véhicule électrique léger.

La Ville de Paris incite pour sa part les particuliers à se convertir à l’électrique en proposant aux propriétaires de ce type de véhicules un stationnement gratuit. Le stationnement résidentiel est limité à 7 jours consécutifs sur un même emplacement, et le stationnement « visiteur » l’est à 6 heures consécutives.

Paris : 1 270 bornes de recharge s’offrent à vous

Paris est aussi une ville où rouler en électrique est pratique, grâce au nombre important de stations de recharge et à leur coût d’accès abordable. Depuis le 3 décembre 2018, 200 anciennes stations Autolib’ (soit 1 000 bornes) ont en effet été remises en service. Moyennant un forfait de 120 euros/an, les particuliers ont un accès illimité à ces stations. S’y ajoutent les stations du réseau Belib’, qui compte 270 bornes à travers 90 stations.

Rappelons enfin qu’à Paris, l’achat d’un véhicule électrique sera bientôt un passage obligatoire ou presque, puisque les véhicules diesel seront progressivement bannis de la capitale, pour une interdiction complète à l’horizon 2024.

À lire aussi
Share This