Articles - Bandeau en-tête - entrepreneuriat fém ©Rowan Jordan via Getty images
Nathalie Mourlon

Nathalie Mourlon

Directeur général adjoint

Banque des Professionnels

10/05/2022

À toutes celles qui osent l’entrepreneuriat, je vous dis bravo

Temps de lecture :
Les freins à l’entrepreneuriat féminin existent : levons-les ! Les soutiens aux femmes qui entreprennent ne manquent pas : saisissez-les ! Agir chaque jour aux côtés des femmes de notre Caisse Régionale

Si 32 % des entreprises ont été créées par des femmes en France en 2021, la région Île-de-France arrive en queue de peloton en la matière (29 %). À toutes celles qui se sont lancées dans notre région, vous n’en avez que plus de mérite : bravo pour votre courage, votre talent pour réussir et votre volonté de faire vivre la parité dans le monde de l’entrepreneuriat.

Directeur général adjoint du Crédit Agricole d’Ile-de-France, en tant que femme, je n’ai eu à sacrifier ni ma carrière professionnelle, ni ma vie personnelle. J’ai conscience que, même à notre époque, il s’agit d’une chance.

Alors que de trop nombreuses femmes continuent à faire passer leur carrière après celle de leur conjoint, j’ai pu m’appuyer sur le soutien sans faille de mon entourage. Il m’a aussi fallu redoubler d’efforts et d’organisation pour concilier ma vie professionnelle et personnelle, notamment face à l’éloignement géographique. Et nous avons réussi.

Cette chance devrait être la norme. Mais si les ambitions des femmes et la compréhension des hommes s’affirment, l’égalité professionnelle et entrepreneuriale demeure un combat de tous les jours. Ainsi qu’un défi à relever toutes et tous, ensemble.

Nathalie Mourlon ©Isabelle Grosse
Natalie Mourlon, Directeur général adjoint

Les freins à l’entrepreneuriat féminin existent : levons-les !

Sur ce sujet qui me tient à cœur, je n’ai aucune envie de me contenter d’un discours convenu. Oui, nos sociétés vont dans le bon sens. Mais oui, des freins historiques demeurent et ils ne sauraient être ignorés.

  • Financiers tout d’abord, car les femmes qui entreprennent détiennent en moyenne moins d’apport personnel que les hommes, et se montrent en conséquence plus mesurées face au risque.
  • Culturels ensuite, car bien que plus diplômées que les hommes, les femmes demeurent plus réticentes à se lancer : selon l’OCDE, 52% des européennes estiment que la peur de l’échec les empêcherait de créer une entreprise, contre 42% des européens.
  • Familiaux enfin, puisque dans 88 % des cas, le conjoint d’une femme chef d’entreprise continue d’occuper un emploi à temps plein ; la réciproque n’est vraie qu’à 58 %. Et les femmes continuent de consacrer en moyenne un temps plus important que leurs conjoints aux tâches de la vie quotidienne, sans oublier la charge mentale.

Ces faits sont posés. Ils sont indéniables.

Mais à présent, que fait-on de ces freins ? On les lève, pas à pas.

Les soutiens aux femmes qui entreprennent ne manquent pas : saisissez-les !

Il y a quelques mois, j’ai eu l’occasion d’échanger avec une femme chef d’entreprise qui m’expliquait qu’être une femme était un atout pour présenter ses projets à des fonds d’investissement. Savez-vous pourquoi ? Les profils féminins étant plus rares, les investisseurs se souvenaient mieux de son projet. Comme quoi, un soi-disant désavantage se révèle en réalité être un atout certain.

Le programme « Créatrices d’Avenir » de l’association Initiative Ile-de-France, que nous soutenons au Crédit Agricole d’Ile-de-France, donne aux femmes entrepreneurs les clés pour mener à bien leur projet. Chaque année, 900 femmes sont sensibilisées aux étapes de la création d’entreprise ainsi qu’aux aides financières qu’elles peuvent mobiliser. 300 d’entre elles bénéficient d’une expertise de leur projet entrepreneurial, 15 finalistes reçoivent une formation spécifique pour « pitcher » leur concept et 6 lauréates sont récompensées par des dotations. Soyez-en assurées : à l’heure d’entreprendre, vous saurez être bien entourées.

Les programmes de financement se mettent également au diapason de la féminisation. Un exemple récent : en février 2022, la Banque Européenne d’Investissement et le Crédit Agricole ont signé un accord de partenariat de 400 millions d’euros sous forme de prêts à destination des professionnels et PME de la santé dans notre pays. L’un des critères de cet accord est de consacrer au moins 30 % de ces financements à la féminisation du secteur.

J’ai eu l’occasion d’échanger avec une femme chef d’entreprise qui m’expliquait qu’être une femme était un atout pour présenter ses projets à des fonds d’investissement. Savez-vous pourquoi ? Les profils féminins étant plus rares, les investisseurs se souvenaient mieux de son projet. Comme quoi, un soi-disant désavantage se révèle en réalité être un atout certain.

Nathalie Mourlon Directeur général adjoint

Agir chaque jour aux côtés des femmes de notre Caisse Régionale

Au Crédit Agricole d’Ile-de-France, la diversité et la mixité sont au cœur de notre politique de ressources humaines et, plus largement, de Responsabilité sociétale des entreprises. Et je peux vous assurer que ce ne sont pas que des mots. Je suis fière d’être l’une des dirigeantes d’une entreprise qui a obtenu la note de 94 / 100 (sur l’exercice de l’année 2021) pour l’index égalité hommes-femmes.

Nous proposons régulièrement à des collaboratrices qui souhaitent réaliser tout leur potentiel professionnel la possibilité de suivre le « Défi 100 jours » de l’Effet A. Des formations et rencontres inspirantes qui renforcent leur confiance, leur capacité à prendre des risques ainsi que leur réseau professionnel. Le petit plus : nos collaboratrices y rencontrent des femmes francophones issues d’autres entreprises, mais aussi d’autres pays. Leur horizon s’élargit à tous les sens du terme.

À elles en particulier, mais aussi à toutes les femmes qui font le choix de l’entreprise, je dis : osez ! N’essayez pas d’être parfaite ou n’attendez pas d’être surqualifiée pour postuler sur un nouveau poste ou lancer votre activité. Restez vous-mêmes et assumez d’être différentes : vous n’en serez que plus performantes.

Vous souhaitez lire plus de contenu à ce sujet sur notre site ?

Facebook
Twitter Linkedin Mail