La Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français

Aurore et Céphale, décor peint par Simon Vouet ©Fondation pour la Sauvegarde de l'Art Français

Lancée en 2013, la campagne « le Plus Grand Musée de France, les trésors de nos communes » menée par la fondation Sauvegarde de l’Art Français, continue de révéler des œuvres d’art méconnues sur notre territoire francilien et de permettre leur restauration.

Créée voilà près d’un siècle, l’organisation, communément appelée « La Sauvegarde », s’est donnée comme missions de sauvegarder les édifices et les œuvres d’art en péril, et de faire connaître les merveilles de nos régions françaises.

Déjà signataire d’une première convention en 2016, notre fonds de dotation Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat inscrit son soutien à la fondation dans la durée avec une reconduction signée le 6 février 2019. L’ambition de cette nouvelle convention reste la même : identifier des œuvres en péril et s’attacher à leur restauration et à leur conservation, en faisant appel à de jeunes talents d’exception.

Un projet confié à de jeunes conservateurs

La convention de mécénat signée en 2016 intégrait la coordination de ces actions d’identification et de restauration par de jeunes talents issus de Sciences Po, de l’École du Louvre et de la Sorbonne. La nouvelle convention confie désormais cette mission à de jeunes conservateurs fraîchement diplômés.

<  Voir les images de la signature du 6 février 2019, ainsi que les œuvres  restaurées grâce à notre premier soutien.

L’association des élèves et anciens élèves de l’INP, partenaire de l’opération, accompagnera la Sauvegarde de l’Art français afin de sélectionner entre 7 et 10 jeunes talents. Pour être choisis, les candidats devront occuper un premier poste de conservateur, être en fonction depuis moins de 2 ans, et être basés en Ile-de-France.

 

Une démarche locale pour dénicher des œuvres en péril en Ile-de-France

Ces jeunes conservateurs, déjà en poste dans les différents départements d’Île-de-France, sont les plus à même d’identifier des projets de restauration intéressants sur le territoire dont ils ont la responsabilité (afin de permettre au public de s’approprier ce patrimoine les œuvres seront situées dans des lieux accessibles à tous). Ils devront identifier 5 projets de restauration.

Les jeunes conservateurs présenteront ces projets en proposant une répartition de la somme allouée par Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat. Pour ce faire, ils devront argumenter leurs choix sur la base de critères précis :

  • L’intérêt historique et artistique de l’œuvre
  • Son ancrage dans le territoire local francilien (en privilégiant les petites communes)
  • L’état de l’œuvre et l’urgence de la restauration
  • Le projet de conservation dans son ensemble

L’accès à la beauté et à la connaissance importe à la qualité de vie ; en permettant à de jeunes talents de découvrir des chefs-d’œuvre ignorés de l’Île-de-France et en leur redonnant vie grâce à sa générosité, Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat y contribue de façon exemplaire ,
Olivier de Rohan Chabot
Président de la Sauvegarde de l’Art Français

À lire aussi
Share This