L’Institut national du patrimoine

©Y. Forestier

Entre l’Institut national du patrimoine et Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat, c’est une histoire solide. Première entreprise à avoir soutenu l’Institut via notre fonds de dotation, nous sommes fiers de poursuivre cet engagement en permettant à de jeunes talents de se former aux métiers de conservateurs et restaurateurs du patrimoine en leur donnant accès à des techniques de pointe.

Un enseignement d’excellence unique en Europe

C’est au sein de l’Inp, établissement d’enseignement supérieur du ministère de la culture, installé à la manufacture des Allumettes d’Aubervilliers, que les conservateurs et restaurateurs du patrimoine de demain sont formés afin d’acquérir les savoirs et les techniques indispensables à la préservation des œuvres d’art.
Lauréats d’un concours, ces jeunes diplômés formés au métier de « restaurateur du patrimoine » durant cinq années, seront seuls habilités à travailler sur les collections publiques.
La formation dans un même établissement à ces deux métiers étroitement complémentaires est une originalité unique en Europe.

 

Des équipements de pointe

Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat permet de nouveau à l’Institut d’acquérir des équipements de pointe. Après le financement d’un four avec catalyseur, d’une cabine de vernissage et d’un appareil polymérisateur pour l’atelier « arts du feu », c’est l’atelier « photographie » qui bénéficiera de ce nouveau soutien.

Les recherches et applications 3D dans le domaine de la conservation-restauration sont en plein essor. Il est indispensable que la formation des élèves restaurateurs intègre ces nouveaux outils et cela n’est possible que via l’acquisition de matériels de prise de vue et de traitement informatique adaptés à la modélisation 3D.

Actuellement, pour le traitement informatique des images 3D, l’Inp se trouve contraint de faire appel à des prestataires externes, pour des coûts élevés. Ces outils de hautes technologies serviront à la formation des restaurateurs habilités à travailler sur les collections des musées de France et également au développement de projets de recherche portés par les élèves et le laboratoire.

Angèle Dequier, photographe-radiographe, chargée de l’imagerie scientifique exposant l'importance de de l'imagerie 3D. ©Y. Forestier

L’intérêt de ce soutien pour la région est double : au-delà de faire rayonner l’excellence de l’enseignement supérieur en Ile-de-France, les techniques de pointe développées dans le pôle imagerie 3D pourront être exploitées lors des chantiers-école menés par les élèves en formation au département des restaurateurs… sur le patrimoine francilien !
Guillaume Vanthuyne,
vice-Président du Crédit Agricole d’Ile-de-France et Administrateur de son fonds de dotation


Venez assister aux soutenances des élèves : elles sont publiques et passionnantes !

Pour mieux faire connaître le travail effectué durant leur 5e et dernière année de formation, les élèves restaurateurs soutiendront publiquement leur mémoire de fin d’études du 9 au 13 septembre à l’auditorium de la galerie Colbert (voir programme ci-dessous), l’entrée est libre.

L’occasion de rencontrer par exemple Célia Casado que nous avions rencontrée lors de sa 4e année lors du reportage ci-contre dans le cadre de notre soutien à l’atelier « Arts du feu ».

À lire aussi
Share This