genopole-1-1 © Sordoillet

Genopole

Réussir à soigner des maladies rares comme la myopathie de Duchenne : c’est l’un des objectifs de l’Institut des cellules souches pour le traitement des maladies monogéniques. Les travaux d’une jeune chercheuse spécialisée en biologie, en mathématique et en informatique contribuent au développement de ces thérapies cellulaires innovantes.

genopole-1-1 © Sordoillet
ISTEM
genopole_3 © Sordoillet
ISTEM
genopole-4 © Sordoillet
ISTEM
genopole2
De gauche à droite, François Imbault, Président du Conseil d’Administration du Crédit Agricole d’Ile-de-France et de Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat, Pierre Tambourin, directeur général de Genopole, Christian Pinset, directeur de recherche à l-STEM et Virginie Mournetas, jeune chercheuse en biologie à l’I-STEM
genopole-6 © Sordoillet
Vue panoramique – Entrée Genopole
genopole-7 © Sordoillet
Robot I-STEM Genopole

Après une thèse à l’Université de Liverpool (Royaume-Uni) intitulée « Defining stemness of human embryonic stem cells : a systems biology approach », Virginie Mournetas rejoint ainsi l’équipe du docteur Christian Pinset à l’I-STEM, laboratoire spécialisé dans l’étude des cellules souches et localisé sur le campus du Genopole à Evry. L’expérience de Virginie Mournetas en biologie, mathématique et informatique permettra d’utiliser des cellules humaines reprogrammées en cellules souches pour la mise au point d’une approche haut-débit en vue d’identifier des thérapies cellulaires, notamment pour soigner des maladies rares comme la myopathie de Duchenne.

Pour en savoir plus

Cliquez ici

Ressources

Communiqué de presse "Crédit Agricole d'Ile-de-France Mécénat soutient Fondagen - Genopole"

Télécharger
Share This