Le Crédit Agricole d’Ile-de-France, partenaire idéal du développement des entreprises

Pour répondre aux nouveaux enjeux de sa clientèle corporate, le Crédit Agricole d’Ile-de-France mise sur l’expertise qualifiée de ses conseillers ainsi que sur des offres sur mesure. Même à l’heure de la digitalisation, le facteur humain reste déterminant, comme l’explique Richard Rayon, Directeur des Entreprises au Crédit Agricole d’Ile-de-France.

Une task force interne consacrée à l’accompagnement des clients Entreprise

 « L’offre corporate du Crédit Agricole d’Ile-de-France concerne une grande variété d’acteurs », rappelle d’emblée Richard Rayon. Dans le portefeuille du marché des entreprises, il y a certes les sociétés mais également les collectivités publiques ou encore les professionnels de l’immobilier. Tous attendent une expertise financière et humaine nécessaires pour dynamiser leur développement. Pour répondre au mieux à leurs attentes, le Crédit Agricole d’Ile-de-France a constitué une véritable task force interne ! 160 collaborateurs sont directement impliqués dans l’accompagnement des sociétés, dont un premier bataillon de 100 chargés d’affaires en front-office et 50 experts au sein de la Direction des Entreprises (DDE), spécialisés dans le développement international, la salle des marchés ou les financements structurés. Une force de frappe complétée par les équipes  Engagements, Juridique, Back-office crédit et la Filière Flux. Au total, plus de 250 collaborateurs sont ainsi mobilisés en Île-de-France pour répondre aux besoins des dirigeants d’entreprises ou de collectivités.

Dans ce contexte, comment définir le meilleur interlocuteur à qui s’adresser ? « Le chargé d’affaires est la clé de voûte au sein du Crédit Agricole d’Ile-de-France », explique Richard Rayon. « Il va écouter le client, puis répondre directement à ses premières interrogations. Pour les questions plus complexes, un rendez-vous peut être organisé entre le chargé d’affaires, le client et le spécialiste Crédit Agricole le mieux à même de lui fournir un conseil à forte valeur ajoutée. »

Pour plus d’efficacité, tous les experts pouvant être sollicités par les chargés d’affaires de la Caisse Régionale sont d’ailleurs regroupés au siège, « à moins de trois minutes les uns des autres ». Ce qui est parfait pour unir leurs forces sur les dossiers les plus complexes. Couplé aux outils digitaux, ce mode de travail collaboratif permet en outre une acquisition croisée de connaissances à tous les niveaux, « C’est l’un des piliers de notre modèle de formation et d’intégration: c’est en travaillant, ensemble, que l’on apprend ! ».

Richard Rayon, Directeur des Entreprises

Du « prêt-à-porter » et de la « haute couture » bancaire

Si les produits aujourd’hui proposés par la banque régionale peuvent s’adresser à tous les clients Entreprise, le Crédit Agricole d’Ile-de-France a fait le choix de miser sur une segmentation stratégique pour accroître la pertinence de son accompagnement. « Notre offre de crédit classique parle tout à fait aux PME car elle est simple, compétitive, adaptée aux financements de leurs investissements. En revanche, notre offre de crédits structurés va plutôt s’adresser aux grands groupes et aux ETI », détaille Richard Rayon. L’avantage ? Être en mesure de proposer aux clients à la fois du « prêt-à-porter bancaire », pour les besoins standards et de la « haute couture », dès qu’il s’agit de résoudre un problème complexe à l’aide d’une équipe pluridisciplinaire.

Nous sommes conscients que le temps compte énormément pour nos clients et nous avons fait de la réactivité l’un des piliers fondamentaux de notre banque. 

« Nous sommes conscients que le temps compte énormément pour nos clients et nous avons fait de la réactivité l’un des piliers fondamentaux de notre banque. » Appliqué au quotidien auprès des entreprises clientes, ce credo a donné naissance à « la banque des Dirigeants », à destination des actionnaires de PME à fort potentiel et de salariés de grands groupes disposant de certains avantages comme des stock-options. 

Sur cette clientèle ciblée avec de forts enjeux patrimoniaux, le Crédit Agricole d’Ile-de-France rassemble les expertises de collaborateurs venant de la Banque des Entreprises et de la Banque Privée. L’offre permet de balayer aussi bien le patrimoine du client que l’actif et le passif de son entreprise, lui faisant ainsi gagner un temps précieux. « Ce segment de clientèle apprécie que leur banque dispose d’une vision synthétique de leur situation et soit capable de couvrir ses besoins crédits, juridiques et fiscaux. »

Un accompagnement très complet de toutes les entités du groupe Crédit Agricole

Faire appel au Crédit Agricole d’Ile de France, c’est également profiter de son modèle de banque universelle de  proximité au fondement mutualiste avec une vue à long terme de l’univers de besoin de ses clients. Pour répondre à toutes les éventualités et compléter son offre, la banque peut en effet compter sur les compétences et expertises métiers des autres entités du groupe Crédit Agricole. Ainsi, le Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (CA CIB) sera par exemple sollicité pour des besoins de placements privés, d’IPO, d’opération de M&A, tandis que Crédit Agricole Assurances pourra proposer une offre de mutuelle collective aux salariés de l’entreprise. Des projets de croissance externe ? Sodica, spécialiste du conseil en fusions-acquisitions small et mid-cap répond présent.

Et l’accompagnement des entreprises du Crédit Agricole d’Ile-de-France ne s’arrête pas là ! « Pour les 1 000 entreprises qui nous confient leurs flux à l’international », la banque mutualiste s’appuie sur ses trente collaborateurs spécialisés dans l’import / export et  la gestion des flux et des opérations  partout à travers le monde. « Grâce à ses implantations internationales et les réseaux de grandes banques étrangères partenaires dans plus de 90 pays, nous travaillons également étroitement avec le réseau international du groupe Crédit Agricole, pour aider nos clients à s’implanter et se développer à l’étranger ». Enfin, à l’agence Paris Invalides, le Crédit Agricole d’Ile-de-France a réservé un espace de choix à ses clients étrangers opérant en France, avec un Centre d’affaires dédiés et des collaborateurs bilingues.

« Le digital ne remplacera jamais l’humain, mais peut le servir »

Pour servir au mieux ses clients, entreprises comme particuliers, la banque mutualiste a fait part dès 2016 de sa volonté de faire du digital un puissant atout. « Nous souhaitons faire figure de référence sur le secteur en axant notre offre sur l’ergonomie et l’autonomie tout en veillant à ne pas tomber dans le gadget », confie Richard Rayon. « Le digital ne remplacera jamais l’humain, a fortiori dans le conseil aux entreprises. Mais les deux approches se complètent et permettent d’affiner les offres, ce qui contribue à la satisfaction des clients. Nous espérons que ces atouts convaincront nos clients Entreprise, qui ont souvent plusieurs partenaires bancaires, de nous choisir pour être leur banque principale ! »

Un modèle 100% digital et 100% humain pour faire du Crédit Agricole d’Ile-de-France un partenaire de choix pour les entreprises et les collectivités publiques. 

 

À lire aussi
Share This