Articles - Bandeau en-tête - NM Immo 2 ©ah_fotobox
Nathalie Mourlon

Nathalie Mourlon

Directeur général adjoint

Banque des Particuliers

17/06/2020

Banque & immobilier : du rôle de financeur à celui de conseil

Temps de lecture :
Accompagner l’ensemble du processus d’acquisition Renforcer la qualité humaine de la relation de conseil Gustave Bonconseil

Selon l’Observatoire du Moral Immobilier 2019, les deux tiers des acquéreurs franciliens estiment qu’il y a plus d’acheteurs que de biens disponibles dans leur secteur de recherche. Et 56% considèrent que leur achat immobilier est un processus difficile. Comment mieux les soutenir dans cet acte majeur de leur vie ?

En ce qui me concerne, je n’imagine pas une seconde qu’une banque doive se cantonner à un rôle de financeur. Et je ne suis pas la seule. Pour le cabinet de conseil Wavestone, 54% des Français pensent que les banques doivent élargir leur offre au-delà des services financiers pour répondre aux nouveaux besoins des clients.

Accompagner l’ensemble du processus d’acquisition

Je n’ai évidemment pas pris l’exemple de l’achat immobilier au hasard. Selon cette même étude, l’acquisition immobilière est le principal moment de vie pour lequel les Français attendent un accompagnement plus important de la part de leur banque.

Cette attente ne se limite pas au financement et à l’assurance, même si leur compétitivité demeure un pilier de la confiance.

Je crois au contraire que la banque doit assumer aujourd’hui un rôle de fil rouge à chaque étape du processus d’acquisition : aider ses clients à clarifier leur besoin immobilier, à cibler leurs zones de recherche,…

Est-ce à dire que la banque doit désormais marcher sur les plates-bandes des agents immobiliers ? Non. À chacun son métier. Aussi je suis convaincue que la banque peut être un point d’entrée unique vers l’ensemble de l’écosystème d’acteurs et de services mobilisés lors d’un achat immobilier.

Nathalie Mourlon ©Isabelle Grosse
Nathalie Mourlon, Directeur général adjoint du Crédit Agricole d'Ile-de-France

Renforcer la qualité humaine de la relation de conseil

Lorsque nous avons lancé il y a en juin 2019 le site « Où acheter en Île-de-France ? », nous nous sommes appuyés sur l’expertise de l’Institut Paris Region (anciennement IAU IDF). L’objectif ? Jouer la carte de l’open innovation pour construire un outil gratuit d’aide à la décision prenant en compte les attentes nouvelles des Franciliens, notamment en termes d’environnement et de bouleversements urbanistiques liés au Grand Paris.

Nous utilisons la donnée, oui, mais personnalisée, évolutive et intimement liée aux nouveaux usages.

Attention, je ne pense pas que l’utilisation de la donnée soit l’unique besoin des Franciliens, il nous faut désormais aller plus loin.

Pour Accenture Strategy, 66% des Français vont préférer une entreprise qui personnalise son approche. Le secteur bancaire ne doit pas croire que l’analyse des données ou l’intelligence artificielle suffiront à répondre à cette attente. Que la qualité de l’algorithme ou l’ergonomie de la plateforme suffiront à accompagner les projets de vie de nos clients. Ce qui fera la différence, c’est la proximité – en physique comme à distance – et l’intensité de la relation humaine ainsi créée.

Ce qui fera la différence, c’est la proximité – en physique comme à distance - et l’intensité de la relation humaine ainsi créée.

Nathalie Mourlon Directeur général adjoint du Crédit Agricole d'Ile-de-France

Il est donc temps de proposer pour un achat immobilier un parcours digital ET humain. De laisser le client réaliser son projet seul ou accompagner en fonction de ses attentes, de ses besoins et de ses expériences. Un conseil à la carte, c’est le sens de Gustave Bonconseil by Crédit Agricole d’Ile-de-France, un home-planner qui accompagne les Franciliens à chaque étape de leur projet immobilier. Notre nouvelle startup est un agrégateur de solutions reconnues pour faciliter le parcours immobilier des futurs propriétaires, de la définition de leur recherche de biens à l’emménagement dans leur nouveau logement.

 

Avec Gustave Bonconseil, nous répondons un besoin de conseil encore non couvert. Dans un marché de l’immobilier francilien toujours plus complexe, les mots de conseil et d’accompagnement prennent ici tout leur sens.

Accéder à Gustave BonConseil

En savoir plus

Vous souhaitez lire plus de contenu à ce sujet sur notre site ?

Share This