L’arc de triomphe du Carrousel – Musée du Louvre

Édifié entre 1806 et 1808 et soutenu par notre fonds de dotation mécénat, cet arc de Triomphe célèbre la victoire de la Grande Armée de Napoléon à Austerlitz le 2 décembre 1805, un an exactement après le couronnement de l’Empereur. Il est situé au centre de l’esplanade située face au Louvre et à sa Pyramide, dans l’alignement de l’Arc de Triomphe de la place de l’Étoile et de la Grande Arche de La Défense. L’arc nécessite une importante campagne de restauration qui lui fera retrouver sa splendeur.

Un trésor de notre patrimoine à restaurer au plus vite

Érigé en un temps record par Napoléon, l’Arc de Triomphe du Carrousel constituait à l’origine l’entrée d’honneur du palais des Tuileries. L’incendie provoqué par les communards ravagea le palais en 1871. Ce dernier fut démoli en 1883 mais l’arc fut conservé : il se tient dorénavant au centre de la grande esplanade formée par le jardin du Carrousel et la place du même nom. La perspective qu’il offre avec la place de la Concorde, les Champs Elysées, l’Arc de Triomphe de la place de l’Étoile et la Grande Arche de La Défense est spectaculaire. Il mesure près de 15 mètres de haut et sa base est un rectangle de 19,60 mètres sur 8,65 mètres.

Richement décoré, il est composé de matériaux multiples (pierre, marbres précieux, bronzes…) qui se sont détériorés sous l’effet du temps, des intempéries et de la pollution. En 2004, la chute d’éléments de maçonneries et de sculptures d’importance a incité l’architecte en chef du Palais du Louvre et l’architecte des Bâtiments de France  – conservateur de l’édifice –  à préconiser une campagne de purge et de mise en sécurité par la pose de filet.

La quantité et la dimension des éléments purgés, ainsi que la multiplicité des zones de dégradation ont alors confirmé la nécessité d’une restauration d’envergure, soutenue par notre fonds de dotation Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat, avec l’appui de la Fondation Crédit Agricole Pays de France.

Décors-Arc-Carrousel-068 Décors de l’arc du Carrousel © Musée du Louvre / Olivier Ouadah

Un chantier de restauration hors du commun

Les travaux consistent d’une part à consolider la structure et reprendre l’étanchéité de la maçonnerie, et d’autre part à restaurer l’Arc.

La restauration permettra la restitution de l’état « Fontaine » (un des architectes à l’origine de l’Arc) de 1831 :

  • Dégagement et restitution des joints creux sur tous les parements unis et moulurés de l’arc, tandis que les joints des parties sculptées seront traités différemment, seront affleurant à la pierre pour permettre aux éléments figuratifs de se détacher des surfaces murales.
  • Reprise de la dorure des aigles des chapiteaux.
  • Pas de restitution du sceptre de l’aurige « Restauration », déjà déposé en 1831, ni des lettrages des cartouches illustrant les scènes des bas-reliefs non restitués sous la monarchie de Juillet.
  • Restitution à neuf des huit grognards. Mise en réserve des originaux après traitement in situ avant dépose, pré consolidation, nettoyage, consolidation définitive…
  • Démontage et restauration des deux renommées et du quadrige.
  • Déploiement d’un éclairage extérieur de mise en valeur avec éclairage programmé, doux de la façade, susceptible d’être complété d’un éclairage spécifique des différentes œuvres de l’Arc : quadrige, grognards, bas-reliefs ainsi que des passages sous voûtes.

Voici quelques images illustrant la richesse du monument et de ses ornements :

Le quadrige

OO-Louvre-Arc-Carrousel-006 © Musée du Louvre / Olivier Ouadah
Un char antique monté sur deux roues, attelé de quatre chevaux disposés de front. Il est une copie de celui qui orne le dessus de la porte principale de la basilique Saint-Marc de Venise, provenant lui-même de Constantinople. Il est conduit par l'allégorie de la Restauration, tenant un sceptre.

Le quadrige - zoom

OO-Louvre-Arc-Carrousel-012 © Musée du Louvre / Olivier Ouadah
Un char antique monté sur deux roues, attelé de quatre chevaux disposés de front. Il est une copie de celui qui orne le dessus de la porte principale de la basilique Saint-Marc de Venise, provenant lui-même de Constantinople. Il est conduit par l'allégorie de la Restauration, tenant un sceptre.

Le quadrige et l'un des frontispices

OO-Louvre-Arc-Carrousel-131 © Musée du Louvre / Olivier Ouadah
Vue de profil

L’un des 4 frontispices

OO-Louvre-Arc-Carrousel-153 Vue de l’arc du Carrousel © Musée du Louvre / Olivier Ouadah
« Honneur à la grande armée victorieuse à Austerlitz en Moravie le 2 décembre 1805 jour anniversaire du couronnement de Napoléon »

Statues des Grognards

Détail-Arc-Carrousel-049 Arc du Carrousel - Détail © Musée du Louvre / Olivier Ouadah
Les plus fidèles soldats de la Vieille Garde de Napoléon

Sous l'Arc de Triomphe

OO-Louvre-Arc-Carrousel-290 © Musée du Louvre / Olivier Ouadah
Les décors de la surface interne de l'Arc

Le saviez-vous ?

La place du Carrousel doit son nom au grand carrousel (un impressionnant et faste spectacle équestre) organisé au Palais des Tuileries par le Roi Soleil pour célébrer avec magnificence la naissance de son fils.

Le Palais des Tuileries, dont la construction fut entamée en 1564 par Catherine de Médicis, tient son nom de son emplacement. Il était en effet occupé auparavant par l’une des plus importantes fabriques de tuiles de l’époque.

Les Grognards, ces soldats de la Vieille Garde de Napoléon, étaient les plus fidèles soutiens de l’Empereur. Ils se plaignaient cependant souvent de leurs conditions de vie directement à Napoléon, qui les appela donc « grognards ».

OO-Louvre-Arc-Carrousel-338

Plus d'info sur l’histoire du Louvre et de l’Arc du Carrousel

En savoir +
Bloc lien - logo CA IDF Mécénat

Tous les soutiens de notre fonds de dotation Mécénat

En savoir +
Bloc lien - Fondation PF

Plus d'info sur la Fondation Crédit Agricole Pays de France

En savoir +
Share This