Le sociétariat, ce « vieux » modèle plein d’avenir !

Par Nathalie Mourlon, Directeur Général Adjoint du Crédit Agricole d’Ile-de-France.

Les banques coopératives françaises représentent aujourd’hui deux tiers des encours de dépôts et de crédits aux Particuliers. Un record en Europe. Éléments fondateurs de cette réussite, nos clients sociétaires se montrent chaque jour indispensables à l’accomplissement des ambitions éthiques de leur banque. À qui reviendra ce rôle demain ? Aux jeunes générations, avec qui nous devons partager dès aujourd’hui les valeurs qui nous animent.

Les jeunes conscients des intentions des marques à leur égard

« Jeunes et insouciants » disait-on. Ce n’est plus le cas. Les 18-30 ans d’aujourd’hui sont parfaitement conscients de l’effet que la publicité peut vouloir intenter à leurs actes d’achat. Non seulement les questions éthiques, environnementales et humaines leur importent beaucoup, plus qu’à la génération précédente, mais ils sont aussi nombreux à se montrer méfiants vis-à-vis des marques.

Nathalie Mourlon, Directeur général adjoint du Crédit Agricole d'Ile-de-France

42% doutent même de l’honnêteté des enseignes concernant les informations fournies sur leurs produits et leur mode de fabrication et 8% seulement considèrent les publicités comme convaincantes, tous médias confondus (l’étude #MoiJeune -Opinion Way). Ils préfèrent accorder leur précieuse confiance à leurs amis, leur famille, leur cercle proche ou encore les recommandations d’utilisateurs, de consommateurs comme eux.

Néanmoins, quelques marques trouvent encore grâce aux yeux des jeunes. Leur point commun ? L’authenticité ! C’est tout l’engagement d’une entreprise qui doit être repensé, alors que 72% des 18-30 ans trouvent que les marques ne sont pas suffisamment  investies. S’il peut être tentant de réduire les générations Y ou Z aux futilités de l’époque (des youtubers populaires, aux selfies sur Instagram), ces chiffres prouvent au contraire qu’une véritable conscience des enjeux de notre époque s’est développée chez les jeunes adultes.

La nouvelle génération de Franciliens représente le futur du modèle coopératif

Le modèle coopératif a pour mission de répondre à leurs besoins en tant que Franciliens et de les amener à partager les valeurs du mutualisme et du sociétariat : les jeunes sont l’avenir de ce modèle de gouvernance humain et équitable

L’Île-de-France est un territoire bien plus jeune que le reste de la France : les moins de 29 ans représentent 40% des habitants de la région. Le modèle coopératif a pour mission de répondre à leurs besoins en tant que Franciliens et de les amener à partager les valeurs du mutualisme et du sociétariat : ils sont l’avenir de ce modèle de gouvernance humain et équitable.

Pour donner le goût du mutualisme aux plus jeunes, il faut leur parler vrai. Leur montrer que nous sommes pleinement alignés sur leurs principales préoccupations, qui sont : l’emploi, la santé et l’accès à la culture. Pour 35% des 15-25 ans, l’emploi représente la première des priorités pour les pouvoirs publics. 

Une préoccupation que nous partageons totalement. Afin d’aider les jeunes Franciliens, le Crédit Agricole d’Ile-de-France a par exemple noué un partenariat avec le site Emploi Jeunes d’Avenirs Recrut’. Cette plateforme rapproche l’offre et la demande d’emploi, elle constitue une ressource précieuse pour les 75 000 demandeurs d’emploi de moins de 26 ans de notre région.

Sur le sujet de la santé, l’Île-de-France est le 1er désert médical français malgré les efforts de la région pour favoriser l’accès aux soins à tous. Pour lutter contre ce phénomène, notre banque coopérative œuvre activement pour faciliter l’installation des professionnels de santé sur le territoire et nous nous adaptons à leurs besoins. En association avec le réseau Initiative Ile-de-France, nous avons ainsi lancé le Prêt Santé Initiative, un dispositif régional d’accompagnement et de financement des jeunes praticiens.

Enfin, la culture est un des grands piliers de la jeunesse. 93% des moins de 30 ans l’estiment même indispensable à notre société. Musique, cinéma ou encore théâtre : tous les biais sont bons pour s’évader et apprendre ! 

Notre transparence et nos actions concrètes menées sur notre territoire sont des atouts à faire valoir pour satisfaire leur besoin d’authenticité

Les associations de proximité soutenues par nos 52 Caisses locales, tout comme les bénéficiaires de notre fonds de dotation Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat partagent cet avis. C’est pourquoi ils œuvrent au quotidien pour soutenir les initiatives culturelles et les instituts de formations des artistes de demain.

En tant que banque coopérative, nous disposons de toutes les armes pour conquérir le cœur des jeunes : notre transparence et nos actions concrètes menées sur notre territoire sont des atouts à faire valoir pour satisfaire leur besoin d’authenticité. 

Nos valeurs rejoignent l’engagement des jeunes Franciliens

Proximité, responsabilité et solidarité : nos valeurs sont notre force pour parler aux jeunes générations. Depuis plus d’un siècle, nous mettons un point d’honneur à nous engager auprès des acteurs économiques, sociaux et sociétaux pour développer notre région.

C’est en vertu de nos engagements de proximité que nous investissons dans le développement du Grand Paris pour favoriser la mobilité francilienne. Notre responsabilité, c’est de nous impliquer auprès des acteurs économiques locaux pour dynamiser le territoire. Pour les jeunes, cela peut se traduire par un soutien et un accompagnement aux entrepreneurs en herbe par exemple. Enfin, notre principe de solidarité se traduit concrètement auprès des plus fragiles. Durant la Semaine du Sociétariat, nous récoltons de deux tonnes de vêtements au profit de La Cravate Solidaire (1/2 tonne de plus que l’an dernier !). Cette association habille et coache les demandeurs d’emploi pour leur redonner confiance en eux et maximiser leurs chances de réussite. Plus généralement, nos Caisses locales sont libres de choisir les actions et les engagements les plus bénéfiques pour les habitants de leur territoire. Et pour cela, elles peuvent compter sur la volonté et l’énergie de leurs clients sociétaires qui sont de véritables ambassadeurs.

Pour faire perdurer ce modèle qui apporte tant à l’économie mais surtout à la population, il doit continuer à évoluer et à se structurer avec l’aide de nouveaux acteurs et de nouvelles idées. Nos  clients sociétaires sont d’ailleurs invités à faire entendre leur voix, et leurs idées, lors de l’Assemblée Générale de leur Caisse locale

Nous devons continuer à insuffler un vent d’idées nouvelles grâce à notre modèle coopératif, afin qu’il réponde aux grands enjeux de son temps… Son utilité est grandissante pour l’économie francilienne et surtout pour les Franciliens.

À lire aussi