Raise et le Crédit Agricole d’Ile-de-France : le Prêt Expansion, prêt participatif sans garantie pour les startup

Dans un contexte où l’accès aux financements peut devenir un véritable obstacle pour les startup, RAISE et le Crédit Agricole d’Ile-de-France s’associent pour lancer le Prêt Expansion. Ce prêt sans garantie répond aux besoins de développement des entreprises à un moment clé de leur activité.  

RAISE, à travers une filiale de son fonds de dotation RAISESHERPAS, est le premier accélérateur philanthropique dédié aux startup françaises. Il s’engage avec le Crédit Agricole d’Ile-de-France en proposant une offre unique de prêt sans garantie.

RAISESHERPAS est spécialisé dans l’accompagnement des startup en phase de post-amorçage. Depuis plusieurs années, il a développé une expertise majeure dans le financement non-dilutif de ces jeunes entreprises. Au-delà des prêts d’honneur qu’il octroie depuis sa création, RAISESHERPAS a franchi une nouvelle étape.  Il a créé la filiale RAISE Expansion, en partenariat avec le Crédit Agricole d’Ile-de-France, dédiée au prêt participatif.

Ce Prêt Expansion répond à plusieurs problématiques identifiées par RAISE :

  • Renforcer leur solidité financière en permettant de trouver des solutions de financement alternatif ;
  • Préserver leur indépendance en garantissant leur autonomie financière et décisionnelle ;
  • Disposer d’un produit souple avec un processus rapide pour rester concentré sur leur business (pas de caution, pas de garantie).

Le Prêt Expansion permettra ainsi de soutenir l’accélération du développement des startup franciliennes à travers la constitution d’un fonds de prêt participatif. Le montant alloué par la banque régionale à ce fonds est de 10 millions d’euros à déployer sur 3 ans. Les startup sélectionnées pourront ainsi bénéficier d’un prêt allant de 200 000 à 500 000 euros pour une durée de 7 ans. Elles auront la possibilité d’un remboursement anticipé sans pénalité et un an de différé partiel.

RAISE et le Crédit Agricole d’Ile-de-France s’engagent par ailleurs à accélérer les processus d’instruction de financement. Cela permettra de répondre rapidement aux besoins de financement rencontrés par les entrepreneurs. Ils donnent ainsi une réponse en quelques semaines contre plusieurs mois en moyenne pour des banques traditionnelles. Cette rapidité et la souplesse du processus d’exécution en font l’un de ses principaux atouts pour les entrepreneurs.

Cette nouvelle solution de financement non dilutif, permettra qui plus est à ces derniers de subvenir à leurs besoins de trésorerie. Ils conserveront également leur liberté d’action dans la gouvernance.

Parmi de nombreux dossiers reçus, deux premières startup ont déjà eu la chance de pouvoir bénéficier du Prêt Expansion :

Tediber est une marque française de matelas vendus en ligne. La startup propose un modèle unique de matelas, décliné en plusieurs tailles. Elle dispose aussi d’une gamme de produits associés, qui incluent des sommiers et du linge de lit. Tediber a développé son propre alliage de matériaux, avec du latex et de la mousse à mémoire de forme pour convenir à la plupart des morphologies.

Julien Sylvain, fondateur de Tediber, témoigne :

« Ce prêt Expansion est un outil non dilutif avec une durée de remboursement longue et donc parfaitement adapté à notre développement rapide. Par ailleurs, il est complémentaire d’un emprunt bancaire traditionnel. Ce prêt sera dédié au financement d’un projet d’innovation produit fort. Il repose sur un produit breveté et qui sera commercialisé en 2020 après 18 mois de travail. »

Chefclub : Avec 65 millions de followers sur les réseaux sociaux, Chefclub est le premier producteur au monde de recettes de cuisine en vidéos. La diffusion gratuite de ce contenu a permis de développer une relation de confiance unique entre la marque et ses communautés. A titre d’exemple, 300 000 livres ont déjà été vendus, en auto-édition. En 2019, Chefclub continue de développer sa marque avec le lancement de nouveaux produits, services, projets communautaires et expériences offline.

Thomas Lang, co-fondateur de Chefclub :

« Alors que les dossiers de financement requièrent souvent beaucoup de temps, et ce au détriment du développement de la startup, nous avons candidaté, attirés par la promesse d’une grande réactivité dans la prise de décision. Promesse tenue, nous sommes impressionnés ! Les fonds vont permettre de financer de nouveaux formats de production pour les différents pays Chefclub tout en consolidant les équipes. »

À lire aussi
Share This