Le sociétariat, un modèle plein d’avenir

Le désir d’action et d’implication de la part des Français dans des initiatives locales se fait de plus en plus sentir. Il n’est pourtant pas toujours aisé de savoir comment s’y prendre, ni de trouver le temps pour s’y consacrer. Et si votre banque pouvait vous aider ? C’est en effet le cas avec une banque mutualiste. Découvrons ensemble de quoi il s’agit, et comprendre pourquoi ce modèle est plein d’avenir.

Qu’est-ce qu’une banque sociétaire ?

Une banque sociétaire, aussi appelée banque coopérative, est une banque dans laquelle ses membres sont sociétaires. Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Ils sont en fait à la fois des usagers classiques de la banque (épargnants ou emprunteurs) ainsi que propriétaires. En d’autres termes, ils participent à la gouvernance de leur banque et ainsi à la prise de décision. Mais à quoi sert le sociétariat ? En plus de bénéficier de certains produits dédiés auxquels n’auraient pas droit des clients classiques, le client sociétaire peut participer aux Assemblées Générales et ainsi poser ses questions ou encore peser sur certaines décisions. En effet, chaque sociétaire dispose d’une voix au travers du système « une personne, une voix ».

Le modèle du Crédit Agricole IDF

Le Crédit Agricole Ile de France est une banque différente. En effet, au-delà de sa qualité de banque mutualiste, le Crédit Agricole IDF inscrit pleinement l’enjeu de la proximité au cœur de ses préoccupations. Ainsi, le capital de la banque mutualiste est détenu par les clients. De cette manière, ils peuvent investir localement et participer à la dynamisation du territoire. Comment cela se retranscrit-il dans les faits ? Au Crédit Agricole Ile-de-France, pour chaque retrait ou achat effectué, un centime est reversé par la banque vers un fonds mutualiste destiné ensuite à investir dans un projet social en Ile de France. Ainsi, le sociétaire peut par exemple choisir d’aider des associations de proximité.

Le sociétariat : un modèle d’avenir ?

Le mutualisme dans la banque peut-il être un système d’avenir ? Il semblerait que oui. En effet, on constate que les jeunes de 18 à 30 ans ont tendance à penser que les marques en général n’investissent pas suffisamment dans les initiatives locales. Cette information est d’autant plus importante que l’Ile de France est un des territoires les plus jeunes de France : 40% des habitants ont moins de 29 ans. Donner la possibilité à ces jeunes de devenir clients sociétaires, c’est donc répondre à leurs attentes en termes de valorisation du territoire tout en leur donnant les clés pour s’impliquer de façon concrète et durable.

À lire aussi
Share This