Articles - Bandeau en-tête - Diversification OG

Olivier Gavalda

Directeur général

Stratégie

06/01/2021

La banque de demain : à vos marques, prêts… diversifiez !

Temps de lecture :
La diversification, fort vecteur de différenciation face aux néobanques Achat immobilier : apporter toujours plus de conseils et de services Un écosystème de partenaires de confiance

La banque « traditionnelle » doit changer de modèle. Etre une banque universelle, bien sûr, mais surtout devenir un partenaire universel. Pour cela, nous avons un atout incomparable : la confiance. Nos clients nous confient leur argent ou nous en empruntent, nous pouvons continuer à innover !

Comprenons-nous bien ! Je ne suis pas en train de dire que la banque de demain sera une sorte de coach personnel tout azimut. En revanche, peut-elle orienter ses clients vers un écosystème de services de confiance qui lui feront gagner du temps, de l’argent et de la tranquillité d’esprit ? Je le crois. Peut-elle convenir avec ses clients l’utilisation de leurs données personnelles de manière éthique et raisonnée afin de leur proposer de nouveaux services 100% personnalisés (et avantageux) ? J’en suis persuadé.

La diversification, fort vecteur de différenciation face aux néobanques

Si nous n’innovons pas, d’autres le feront à notre place, n’en doutons pas ! Or nul n’ignore que notre secteur d’activités est devenu ultra-concurrentiel : le développement fulgurant des néo-banques lors de la décennie passée en est la preuve. Ces nouveaux entrants ont imposé, non sans brio reconnaissons-le, de nouveaux standards en termes d’expérience client, de rapidité d’entrée en relation ou de disponibilité des moyens de paiement.

Ces néo-banques semblent toutefois bien moins armées sur le terrain de la diversification. D’une part, leur rentabilité n’est pas encore au rendez-vous. Une étude du Fintech Consulting Group (Fincog) en 2019 rappelle que les acteurs majeurs du secteur perdent d’autant plus d’argent qu’ils comptent de clients. D’autre part, leur offre et leur solidité restent perçues comme trop limitées par une majorité de clients potentiels, ainsi que le souligne KPMG dans son Panorama 2019 des néobanques en France.

Olivier Gavalda
Olivier Gavalda, Directeur général du Crédit Agricole d'Ile-de-France

La diversification constitue donc pour nous une formidable opportunité de différenciation et de conquête. Notre réussite dépendra de deux conditions. Premièrement, ne pas perdre notre ADN : notre professionnalisme et notre rigueur sont les deux piliers sur lesquels se fondent la confiance de nos clients. Deuxièmement, être créatifs et nous adapter sans cesse à leurs nouveaux usages et à leurs nouveaux besoins.

La diversification constitue donc pour nous une formidable opportunité de différenciation et de conquête. Notre réussite dépendra de deux conditions. Premièrement, ne pas perdre notre ADN. Deuxièmement, être créatifs et nous adapter sans cesse.

Olivier Gavalda Directeur général du Crédit Agricole d'Ile-de-France

Achat immobilier : apporter toujours plus de conseils et de services

Le moment fort n°1 sur lequel nous devons être irréprochables est naturellement l’achat immobilier.

Acheter un bien immobilier est plus qu’un simple investissement et ce d’autant qu’il représente aujourd’hui près de 70% du patrimoine des Français. Pour une grande majorité d’entre eux, c’est l’opportunité de bien préparer sa retraite.

Mais c’est aussi, pour beaucoup de jeunes lors de leur premier achat, un moment de stress. Selon des études Ifop et Opinion Way de 2019, 51% des Français jugent les recherches difficiles et 78% des primo-accédants estiment que les démarches nécessaires à la souscription d’un crédit immobilier sont compliquées. Sans oublier les inévitables doutes : Ai-je fais le bon choix ? Est-ce que mon bien va se valoriser à l’avenir ? Dois-je écouter mon cœur ou ma raison ?

On ne répond pas à ces questions en ne proposant qu’un crédit. On y répond en offrant un accompagnement. En 2018, lorsque nous nous sommes associés à l’Institut Paris Région pour créer notre site d’aide à la recherche de logement « Où acheter en Île-de-France », nous avons voulu apporter un service innovant : Vous avez des attentes, des critères ? Nous identifions pour vous les communes et les quartiers qui vous correspondent, grâce aux données récoltées anonymement lors de la réalisation des dizaines de milliers de prêts à nos clients et aux données publiques sur les communes, les transports, la sécurité, …. Tellement pratique et utile ! D’autant plus que le Grand Paris arrive à grandes enjambées.

Demain, je souhaite que nos home-planner «  Gustave BonConseil » aillent beaucoup plus loin ! Il ne s’agit rien de moins que de la première plateforme de conseil pour les acquéreurs, capable de les accompagner sur l’ensemble de leur projet avec un dispositif à la carte, à distance 100 % digital et 100 % humain. Et j’y tiens : les experts sollicités par nos home planner sont indépendants de l’activité bancaire. Chasseurs d’apparts, spécialistes en travaux et en rénovation énergétique, notaires… Nous voulons que les acquéreurs soient libérés de la peur de ne pas « faire la bonne affaire ». Nous voulons leur simplifier la vie !

Et nous allons poursuivre cette dynamique en offrant très rapidement aux Franciliens un agrégateur d’annonces de locations immobilières avec de nombreux services associés. La location est en effet un vrai casse-tête pour nombre de nos clients.

Toutes ces initiatives et toutes ces données collectées doivent nous permettre de devenir le spécialiste régional de l’immobilier en Île-de-France. Evidemment, cela nous ouvre la voie vers de nouvelles opportunités de business.

Toutes ces initiatives et toutes ces données collectées doivent nous permettre de devenir le spécialiste régional de l’immobilier en Île-de-France. Evidemment, cela nous ouvre la voie vers de nouvelles opportunités de business.

Olivier Gavalda Directeur général du Crédit Agricole d'Ile-de-France

Un écosystème de partenaires de confiance

Pour moi c’est cela la diversification : des idées simples et utiles qui complètent notre plus-value de conseil bancaire classique.

Le conseil immobilier est un exemple. Et il y en a d’autres !

Prenez l’assurance avec notre filiale Pacifica qui propose des contrats parmi les plus récompensés par la presse spécialisée et nos clients franciliens sont très satisfaits de leurs prestations. Mais pourquoi s’arrêter là ? Pourquoi ne pas investir des services sur lesquels on ne nous attend pas (encore) ?

L’avènement de l’open banking ouvre la voie à une recomposition de l’offre de services. La banque peut devenir une interface de distribution de ses propres produits, mais aussi de ceux de ses partenaires. L’ouverture des données ouvre la voie à l’intervention de nouveaux acteurs, fintechs et start-up. Notre rôle ? Les repérer, stimuler leur développement, intégrer leur offre à haute valeur ajoutée pour nos clients.

Et le potentiel est là. Selon Bain Capital, 40% des consommateurs sont ouverts à l’idée de souscrire auprès de leur banque des services portant sur des secteurs non bancaires. Notre enjeu ? Être demain plus que jamais l’interlocuteur de référence de nos clients. Leur partenaire universel.

Vous souhaitez lire plus de contenu à ce sujet sur notre site ?

Facebook
Twitter Linkedin Mail