Daniel
Nicolaevsky Maria

vmp_0519-web.jpg
©Vanessa Madec
Art urbain 30 ans Instagram daniel.nicolaevsky
Partager ce profil
Facebook Twitter Linkedin

Présentation du projet

En 2020 durant les périodes de confinement imposées par la pandémie, j’ai crée une série d’objets surréalistes, des horloges en cordes intitulée avec ironie Meu > Inimigo (à traduire par «Mon plus grand ennemi»). Avec ces horloges patiemment imaginées durant de longs mois, j’ai tissé des rapprochements symboliques et abstraits entre différents champs de réflexion : l’asservissement de l’homme au temps, l’esclavage subi historiquement par certains êtres humains «racisés» et l’exploitation abusive de la nature. L’inversion du sens de rotation des aiguilles confère à ces horloges un caractère surréaliste pour souligner l’absurdité humaine. Elle revêt également la signification d’une résistance et d’une transformation possibles, à rebours des prédictions sur la fin de notre civilisation. J'ai donc imaginé une façon de pouvoir extraire l'objet du sein de la maison et le mettre dans la rue. Quoi de mieux qu'une version monumentale de cet objet dans l'espace publique? En me baladant dans la ville de Montreuil, j'ai retrouvé certaines cheminées abandonnées qui pourraient être la toile parfaite pour ce projet. En plus de l'horloge, je me suis demandé quels symboles pourraient non seulement nourrir l’imaginaire collectif de la ville, mais aussi faire sens d’un point de vue politique et régional. Pointeur à un presque minuit, sur un fond de fin de coucher de soleil, les cordes qui tissent le temps de l’horloge descendant en spirale sur une colonne d'environ 20 mètres d'hauteur, en formant des tresses qui retombent sur la nature. Lié aux motifs imaginés pour les murs du socle de cette sculpture monumentale, l’œuvre devient un presque pilier d’un métissage culturel de l’hémisphère sud dans l’hémisphère nord. Voir plus

En quoi ton projet réinvente la discipline ?

Il s'agit non seulement un projet innovateur pour son côté cylindrique mais aussi pour la mise en valeur et en hauteur de la population noire. J'aimerais en plus de la peinture, m'associer à des développeurs et animateurs pour la création d'une animation en AR (augmented reality), soit dans une application ou dans une page web, pour rendre l'horloge, les plantes et la peinture en soi, un portrait animé de la restitution temporelle du patrimoine noire en France.

Qu'est-ce qui t'a donné envie de casser les codes ?

Que peut raconter dans le temps un élément ordinaire cependant si significatif dans la culture noire, les tresses, lors que l’ont lui donne une place aussi grande dans notre regard? C’est en regardant les tresses de Grada Kilomba (auteure de Mémoires de Plantation) sur une photo posté sur son Instagram que j’ai l’idée de tresser les collones du quartier Seine Saint Denis. La tresse symbolisant le lien et le partage, ainsi comme les cordes dans mon travail plastique, il m’a semblé judicieux faire un essaie sur l’ensemble avec cet élément si important dans la culture noire, les cheveux. Tresser ses cheveux est un ancien rituel dans la culture africaine, datant de plus de 5.000 mil ans, cet art millénaire est largement rependu aujourd’hui dans toutes les cultures. Je me suis inspiré du métissage culturel et ethnographique du 93 pour imaginer ce totem qui rend hommage aux hommes et femmes qui ont tant lutté pour leur et notre liberté. Voir plus

Si tu devais trouver l'argument imparable qui motivera le jury à sélectionner ton projet ?

Donnons de l'espoir et du souffle pour un futur meilleur en corrigeant les erreurs du passé.

la_colonne_de_montreuil_04_0000.jpg ©Daniel Nicolaevsky Maria la_colonne_de_montreuil_04_1329.jpg ©Daniel Nicolaevsky Maria la_colonne_de_montreuil_04_1866.jpg ©Daniel Nicolaevsky Maria
Merci
d'avoir voté !
Ton vote est bien pris en compte, il est dès maintenant visible sur le compteur du candidat.
N'hésite pas à revenir demain, tu pourras de nouveau voter une fois par catégorie !

On te laisse découvrir les candidats des autres catégories.
Merci !

Ton inscription à la newsletter de la Globe-Trotter Place a bien été prise en compte. Tu recevras d’ici quelques jours le premier mail, tu rejoindras alors une communauté de jeunes franciliens qui te ressemblent. N’hésite pas à aller consulter les articles, partager tes expériences, tes questions sur globetrotterplace-ca-paris.fr !

Tu as un projet à réaliser ?

 

Dans la vie, on a tous besoin d’un petit coup de pouce. Que l’on soit artiste, passionné ou bien hésitant, explorateur, les choix sont parfois difficiles quand on se construit.

 

Tu as entre 18 et 30 ans ? Tu aimerais avoir quelques tips pour t’aider à t’élancer dans la vie, t’épanouir ou trouver ta voie ?

 

Inscris-toi à la newsletter de la Globe-Trotter Place et rejoins une communauté de jeunes franciliens pour trouver des inspirations, des bonnes idées et tout simplement des personnes qui te ressemble !

Pour recevoir la newsletter, remplissez les mentions ci-dessus. Elles sont obligatoires, à défaut votre adhésion ne pourra être enregistrée.
Les données collectées sur ce formulaire, avec votre consentement, feront l’objet d’un traitement de données à caractère personnel par la Caisse Régionale de Crédit Agricole d’Ile-de-France, en qualité de responsable de traitement et par son sous-traitant pour vous envoyer la newsletter et vous proposer des offres commerciales de la Caisse Régionale de Crédit Agricole d’Ile-de-France.
Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de limitation, d’un droit à l’effacement à condition qu’il n’existe pas de motif légitime impérieux pour le traitement, demander leur portabilité et communiquer des directives sur le sort de vos données en cas de décès. Vous pouvez également, à tout moment, vous désabonner de la newsletter. Pour exercer vos droits, cliquez ici.
Pour plus d’informations, consultez notre Politique de Protection des Données.

Facebook
Twitter Linkedin Mail