Page d'accueil du concours
en partenariat avec

Anaëlle
Forte

pp.jpg
©Anaëlle Forte
Photographie 24 ans Instagram anaelle_forte
Partager ce profil
Facebook Twitter Linkedin

Présentation du projet

“Quand c'est” est un projet abordant la thématique du cancer et ayant vocation à traduire artistiquement cette expérience que tout un chacun est amené à vivre, au travers de sa propre maladie ou de celle d'un proche. Ce paronyme s'inspire du titre de Stromae du même nom, que j'interprète personnellement comme l’attente insoutenable du diagnostic médical qui menace de tomber de manière aléatoire, et qui condamne la vie d'un individu. Je souhaite, par le biais de ce projet, faire un travail de prévention et d'information et apporter autant que possible mon soutien aux personnes qui sont concernées. Ayant récemment perdu un proche d'un cancer, j'ai senti qu'il était important pour moi d'extérioriser mon expérience de deuil en lui donnant corps dans un projet. J'ai commencé à le mettre en forme fin 2019. Tout est déjà organisé, du choix des danseurs-ses, des costumes à la composition et création de la musique. Mais comme pour la plupart des artistes, la pandémie a imposé, au mieux, un ralentissement de notre activité et au pire, le report de tous nos projets. Ce temps m'a permis de préciser la direction dans laquelle je souhaitais m'orienter. Il me tarde de tourner, photographier, monter, retoucher… et exposer. Voir plus

En quoi ton projet réinvente la discipline ?

Mon projet se veut au carrefour de plusieurs disciplines artistiques. Je mêle à la fois photographie, vidéo, musique et danse. Ces différents supports permettent selon moi de rendre compte de façon plus complexe des émotions que l'on peut être amené à ressentir, en opérant des traductions entre le monde visuel et auditif. Chacun ressent une affinité particulière pour l'une de ces disciplines. En choisissant de les combiner, je lance une invitation à la découverte de celle avec laquelle on est le moins familier. Enfin, cette interdisciplinarité – à l’image de la communication entre ces arts, illustre le dialogue que je souhaite instaurer entre les malades et leur entourage. Voir plus

Qu'est-ce qui t'a donné envie de casser les codes ?

Si je n'ai pas la prétention de vouloir casser les codes, je cherche tout de même à donner vie à un projet original et engagé. Mon approche autodidacte de la photographie m’a éloigné des cadres traditionnels de représentation, et m’a poussé à me forger une façon propre de rendre compte du subjectif dans un cliché. J’ai une vision participative de mon travail. La phase de communication avec mes proches quant au rendu final de mon projet est, si ce n’est la plus importante, celle qui me permet de croiser une myriade d’autres regards en plus du mien. Chaque photographie est le résultat d’une discussion commune, procédé que je revendique et qui donne de la cohérence à mon projet. La musique a par exemple été co-composée avec un artiste qui a également été affecté par le décès de notre ami commun. Nous avons cherché à cristalliser nos différentes manières de vivre une émotion vive dans un seul morceau, ce qui, selon moi, le rend d’autant plus significatif. On a l’habitude de se transposer l’image d’un photographe solitaire, qui doté d’une rare intuition et d’un regard singulier est capable, à l’aide de sa seule persévérance, d’universaliser le momentané. J’aimerais me dégager de cette perspective stéréotypée, en montrant les coulisses de la pensée du photographe ; soit, le perpétuel va-et-vient entre son objet et lui-même. La diversité des modèles et leur contribution dans ce projet sont des moyens pour moi d’y parvenir. Voir plus

Si tu devais trouver l'argument imparable qui motivera le jury à sélectionner ton projet ?

Cher jury, je pense que l’approche pluridisciplinaire que j’ai choisie est susceptible de toucher un large panel de personne. La crise sanitaire invisibilisant toute autre forme de maladie, je pense qu'il faut rappeler que de nombreuses personnes continuent d'affronter le cancer. Loin de vouloir faire un discours alarmiste, j’aimerais que mon initiative artistique soit au service de la sensibilisation, de l’espérance et de la solidarité.

dsc_3567.jpg ©Anaëlle Forte dsc_3995.jpg ©Anaëlle Forte
Page d'accueil du concours
Règlement du concours
Merci
d'avoir voté !
Ton vote est bien pris en compte, il est dès maintenant visible sur le compteur du candidat.
N'hésite pas à revenir demain, tu pourras de nouveau voter une fois par catégorie !

On te laisse découvrir les candidats des autres catégories.
Merci !

Ton inscription à la newsletter de la Globe-Trotter Place a bien été prise en compte. Tu recevras d’ici quelques jours le premier mail, tu rejoindras alors une communauté de jeunes franciliens qui te ressemblent. N’hésite pas à aller consulter les articles, partager tes expériences, tes questions sur globetrotterplace-ca-paris.fr !

Tu as un projet à réaliser ?

 

Dans la vie, on a tous besoin d’un petit coup de pouce. Que l’on soit artiste, passionné ou bien hésitant, explorateur, les choix sont parfois difficiles quand on se construit.

 

Tu as entre 18 et 30 ans ? Tu aimerais avoir quelques tips pour t’aider à t’élancer dans la vie, t’épanouir ou trouver ta voie ?

 

Inscris-toi à la newsletter de la Globe-Trotter Place et rejoins une communauté de jeunes franciliens pour trouver des inspirations, des bonnes idées et tout simplement des personnes qui te ressemble !

Pour recevoir la newsletter, remplissez les mentions ci-dessus. Elles sont obligatoires, à défaut votre adhésion ne pourra être enregistrée.
Les données collectées sur ce formulaire, avec votre consentement, feront l’objet d’un traitement de données à caractère personnel par la Caisse Régionale de Crédit Agricole d’Ile-de-France, en qualité de responsable de traitement et par son sous-traitant pour vous envoyer la newsletter et vous proposer des offres commerciales de la Caisse Régionale de Crédit Agricole d’Ile-de-France.
Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de limitation, d’un droit à l’effacement à condition qu’il n’existe pas de motif légitime impérieux pour le traitement, demander leur portabilité et communiquer des directives sur le sort de vos données en cas de décès. Vous pouvez également, à tout moment, vous désabonner de la newsletter. Pour exercer vos droits, cliquez ici.
Pour plus d’informations, consultez notre Politique de Protection des Données.