Page d'accueil du concours
en partenariat avec

Phoebe
Eddleston

screenshot-2022-10-08-at-23.19.28.png
©Amaury Haumont
Arts plastiques 27 ans Instagram @bureau_for_everday_exploration
Partager ce profil
Facebook Twitter Linkedin

Présentation

Je m’appelle Phoebe, je suis une artiste, poète et urbaniste franco-irlandaise qui cherche à révéler à travers ses œuvres la beauté, la poésie et l’aventure de la vie quotidienne. Par le biais de la cartographie, de la vidéo, de l’écriture et du collage, je crée des œuvres qui racontent les espaces-temps réels et imaginés que l’on habite au quotidien.

Décris-nous ton projet et son degré d'avancement.

Mon projet est celui de publier un recueil de poèmes en prose, écrits et illustrés par mes soins, et dont le thème principal sera Paris et la relation que j’entretiens avec cette ville. C’est un projet inspiré par “Le Spleen de Paris”, un recueil de poèmes en prose de Charles Baudelaire. J’ai commencé à créer des collages pour illustrer quelques poèmes du Spleen, et ce travail m’a inspiré à illustrer des poèmes que j’avais moi-même écrit. J’ai fait le test avec un poème que j’ai rédigé il y a quelques années, puis j’ai décidé de me lancer dans le projet d’un recueil de poèmes illustrés, qui soit cohérent, qui raconte une histoire, et dont les images et l’écrit soient conçus en parallèle. J’ai récemment complété le premier poème, “contes des quatre saisons”, un récit en quatre parties chacune accompagnée d’une illustration. C’est un poème que j’ai rédigé entièrement par des notes sur mon téléphone portable, complétant le texte à fur et à mesure que les idées me viennent. J’ai déjà commencé à esquisser d’autres poèmes sur mon portable : c’est un format qui s’adapte parfaitement à mon style d’écriture, aux sujets évoqués dans mes textes et à mes sources d’inspiration. Il me permet de rapporter mes expériences, mes interactions, et mes pensées en temps réel, puis de les retravailler au fur et à mesure jusqu’à ce que les mots deviennent poésie. Je retranscris donc mes déambulations urbaines par l’écriture, mais aussi par des images. J’ai une banque d’images qui est alimentée par des clichés que je trouve par hasard, ou que j’ai pu voir dans des musées, au cinéma etc, ainsi que des images que j’ai recherchées. C’est un travail en mouvement, alimenté par mes expériences quotidiennes, et que j’espère continuer à faire évoluer pour le partager avec un plus grand public. Voir plus

En quoi ton projet casse les codes et réinvente la discipline ?

Mon projet casse les codes en concevant la poésie comme une œuvre à la fois écrite et visuelle : l’univers poétique émerge par l’association de textes et d’images. L’illustration n’est pas une réflexion après coup, mais fait partie intégrante de l’œuvre poétique. Le texte et l’image se complètent, ils expriment des choses différentes mais complémentaires (comme au cinéma, les paroles et l’image). C’est une démarche rigoureuse mais pleine d’énergie et de dynamisme, conçu dans le tourbillon de la vie quotidienne. Mes outils de travail (téléphone mobile et ordinateur portable) me permettent de pousser les limites de ma discipline : comme les premiers peintres en plein-air, ces technologies me donnent la liberté créative de concevoir en temps en réel en contact direct avec mes sujets. Ceci s’oppose à la vision de l’artiste ou de l’écrivain enfermé dans son atelier ou à son bureau, physiquement loin de ses sources d’inspiration.
 Ma pratique du collage numérique se démarque également de son homologue analogue, grâce à la vastité des potentiels “matériaux” à ma disposition. J’ai découvert que le numérique se marie particulièrement bien avec une pratique du collage très réfléchie, où rien n’est laissé au hasard et où l’œuvre finale est pleine de références historiques, littéraires et artistiques. C’est cette recherche d’images très précises qui donnent à l’œuvre finale toute sa complexité et sa richesse iconographique. Voir plus

Si tu devais trouver l'argument imparable qui motivera le jury à sélectionner ton projet ?

C’est un projet qui englobe l’essence fondamentale du Paris moderne, et qui invite ses spectateurs à se reconnaitre à la fois dans les histoires des personnages, mais aussi dans les espaces que ces derniers habitent, créant une conscience collective. Ainsi, le projet participe à la démocratisation et à la dissémination de l’art contemporain en le rendant abordable, bienveillant, et émouvant.

contes-contes.jpg ©Phoebe Eddleston
Page d'accueil du concours
Règlement du concours
Merci
d'avoir voté !
Ton vote est bien pris en compte, il est dès maintenant visible sur le compteur du candidat.
N'hésite pas à revenir demain, tu pourras de nouveau voter une fois par catégorie !

On te laisse découvrir les candidats des autres catégories.
Confirmation du vote
Pour confirmer ton votre, aide nous à identifier que tu n'es pas un robot en validant le système ci-dessous.

Une fois que tu auras cliqué, ton vote sera comptabilisé ;)
Merci !

Ton inscription à la newsletter de la Globe-Trotter Place a bien été prise en compte. Tu recevras d’ici quelques jours le premier mail, tu rejoindras alors une communauté de jeunes franciliens qui te ressemblent. N’hésite pas à aller consulter les articles, partager tes expériences, tes questions sur globetrotterplace-ca-paris.fr !

Rejoins la
Globe Trotter Place !

Rejoins la Globe Trotter Place
Rejoins la Globe Trotter Place

Dans la vie, on a tous besoin d’un petit coup de pouce. Que l’on soit artiste, passionné ou bien hésitant, explorateur, les choix sont parfois difficiles quand on se construit.

Tu as entre 18 et 30 ans ? Tu aimerais avoir quelques tips pour t’aider à t’élancer dans la vie, t’épanouir ou trouver ta voie ?

Rejoins la communauté de la Globe-Trotter Place pour trouver des inspirations, des bonnes idées et tout simplement des personnes qui te ressemblent !

ACCÉDER À LA GLOBE-TROTTER PLACE