L’Association pour la Sauvegarde de l’Art Français

Des trésors artistiques méconnus se cachent dans les églises et chapelles du territoire francilien. La campagne « Le Plus Grand Musée de France » confie à de jeunes étudiants le soin de gérer les projets de restauration de ces œuvres d’art oubliées.

La particularité du projet porté par l’Association pour la Sauvegarde de l’Art Français : confier à de jeunes talents d’écoles d’art ou de commerce le management complet d’une action de restauration, dans une logique de transmission et d’apprentissage. Les étudiants sont chargés de détecter sur le territoire des œuvres d’art méconnues, de les faire connaître au grand public puis de lever des fonds pour leur restauration. Depuis 3 ans, 43 œuvres ont été sauvées dans le cadre de ce projet.

Dans le cadre du Plus Grand Musée de France, sept étudiants, tous en première année de Master à Sciences Po, ont exploré l’Île-de-France et repéré des œuvres d’une qualité exceptionnelle mais malheureusement en très mauvais état de conservation. Le soutien de Crédit Agricole d’Ile-de-France leur permettra de mener à bien leurs projets de restauration des œuvres suivantes :

  • Saint Dominique, un tableau attribué à Zurbaran découvert récemment à Saint Ouen l’Aumône et propriété de la commune,
  • La Vierge, l’Enfant et saint Jean-Baptiste, une toile attribuée à Mignard, conservée à Fontenay-aux-Roses et propriété de la commune,
  • L’Adoration des mages, tableau de Oudry conservé à Villeneuve-Saint-Georges et propriété de la commune,
  • Saint Jean-Baptiste, du peintre Lemoyne conservée à Paris et propriété de la ville,
  • La Fuite en Egypte de Corot conservée à Rosny-sur-Seine et propriété de la commune.
À lire aussi