« La banque est un bon assureur »

Par Nathalie Mourlon, Directeur Général Adjoint du Crédit Agricole d’Ile-de-France.

Sur le fronton des agences bancaires : « Banque & Assurances ». Au croisement de ces 2 activités se trouvent la « vraie » relation client, et non seulement d’opportunistes ventes croisées. En France, le Crédit Agricole est le 1er bancassureur. En Île-de-France, de plus en plus de clients nous font confiance en assurance de personnes comme en assurance de biens. A n’en pas douter : la banque est un bon assureur.

Nathalie Mourlon

Protéger ce qui est le plus précieux

Être un banquier utile aujourd’hui, c’est pouvoir protéger ce que nos clients ont de plus cher. Et ce qui compte le plus à leurs yeux, ce sont leurs proches et leurs biens. Protéger ses enfants, leur permettre d’étudier sereinement, assurer son logement pour lequel on a souscrit un crédit immobilier sur plusieurs années : sur tous ces sujets nous apportons une réponse claire et rapide. Si nous ne sommes pas capables de les accompagner efficacement là-dessus, nous passerons à côté de la vraie relation client. Dans une approche globale banque ET assurance, nous écoutons les attentes de nos clients en leur proposant des conseils personnalisés et des solutions adaptées, tout en intégrant les nouvelles problématiques sociétales comme l’allongement de l’espérance de vie, la dépendance, l’exclusion ou encore le changement climatique.

Le bon conseil : être bien couvert

On constate que nos contrats d’assurance connaissent un taux d’attrition stable et très bas depuis plusieurs années. Cette fidélité de nos clients est la preuve des bons conseils délivrés par les conseillers de la Caisse Régionale pour identifier l’assurance couvant les besoins de chaque client en dressant une cartographie des risques et en lui proposant des solutions à des risques qu’il n’avait pas forcément anticipés. Pourquoi ? Pour faire en sorte que chacun soit bien couvert, plutôt que simplement couvert. Je sais que nos conseillers prennent ainsi le temps de décrypter les contrats et d’expliquer les garanties à leurs clients pour être certains qu’ils soient les mieux assurés au niveau souhaité. Je vous prends 2 exemples concrets :

  • Les accidents de la vie quotidienne

Savez-vous que la responsabilité civile incluse dans les contrats d’assurance Habitation ne couvrent pas les accidents causés par un tiers non-identifié ou causés par l’assuré à lui-même ? Pour être bien couvert, nous conseillons de souscrire une garantie des accidents de la vie.

  •  Les études à l’étranger

L’assurance maladie ne couvre pas les dépenses de santé à l’étranger alors que de plus en plus d’étudiants partent quelques mois hors de nos frontières pour effectuer des stages ou des échanges entre écoles, entre universités. Et les frais de santé peuvent être importants dans certains pays ! Ici la double mission du bancassureur est classiquement de financer les études à l’étranger par un prêt Etudiant toujours attractif, et aussi pour être bien couvert de proposer une assurance pensée spécifiquement pour les étudiants à l’étranger. Nous l’avons imaginé au Crédit Agricole d’Ile-de-France.

Résultat : 93% des clients satisfaits de la gestion d’un sinistre

La satisfaction des assurés est au rendez-vous. Nous nous attachons, avec Crédit Agricole Assurances, à déployer une démarche de qualité vis-à-vis de nos clients, notamment en vérifiant que les engagements de services sont bien respectés : délais de traitement des déclarations, études de satisfaction périodiques, etc. Une stratégie gagnante puisqu’en Prévoyance, 96% des clients sont satisfaits des services rendus. Le taux de satisfaction de 4 000 clients interrogés suite à la gestion d’un sinistre Auto ou Habitation s’élève quant à lui à 93%.

Des chiffres encourageants qui nous poussent à aller encore plus loin dans le développement de notre expertise Assurances au service des Franciliens.

À lire aussi